accortement

⇒ACCORTEMENT, adv.
Litt. et fam. Adroitement et plaisamment :
... j'ai visité l'ancienne maison des armuriers, bel édifice du seizième siècle, avec des peintures en plein air sur la devanture, dans lesquelles Vénus et la Vierge sont fort accortement mêlées.
V. HUGO, Le Rhin, 1842, p. 376.
Rem. Il s'agit sans doute d'une création d'aut., non nécessairement liée à l'anc. adv. V. Hugo semble mêler le sens class. et le sens mod. de l'adj. accort; le ton est évidemment enjoué.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1. Mil. XIVe s. « d'une manière avisée » (L'Entrée d'Espagne, éd. A. Thomas, Société des Anc. Textes fr., Paris 1913, t. 1, vers 3676 : Salver te pues bien et acortement A sostenir ta fame et ton enfant), qualifié de vieilli ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, DG, ROB. 2. 1842, Ac. Compl. s.v. : accortement, adv., v. lang. : commodément; attest. isolée.
Prob. dér. de accort (suff. -ment2) mais tôt rapproché de l'ital. accortamente (dér. de accorto « avisé, habile ») au sens de « avec habileté » dep. XIVe s. (Pétrarque ds BATT.); cf. 1532, ARIOSTE, Orlando Furioso, 25, 21 ds BATT. t. 1 1965 : Se pur questa è Bradamente, or come/ha si tosto in oblio messo il mio nome? » Per ben saperne ilcerto, accortamente Ruggier le disse : « Io v'ho veduto altrove... ». Relation avec l'ital. évidente dans son emploi par l'italianisant Vernassal, Hist. de Primaleon de Grèce, continuant celle de Palmerin d'Olive, naguère tirée tant de l'ital. comme de l'esp. et mise en nostre langue vulgaire par François de Vernassal, 1550 (QUEM.; sur Vernassal italianisant, voir PICOT, Les Fr. italian. I, 271-274); accortement signalé comme empr. par N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, conte 33, éd. Courbet, t. 2, p. 158 : Ie vous diray, respond le Sophiste, vous auez parlé de ie ne say quels acortement & aconché... Eutrapel... fit excuse de sa liberté, d'estre peu Courtisan... changer & inuertir les noms de nostre pays, pour en aller emprunter ailleurs). [Le sens « gracieusement » mentionné par Lar. 19e, s.v. est une interprétation de l'ex. de V. Hugo, cité sup. sém.]. — SAR. 1920, p. 54; TRACC. 1907, p. 98-99; VIDOS ds Arch. rom. XIV, p. 135.
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.
BBG. — SAR. 1920. — TRACC. 1907, p. 98-99.

accortement [akɔʀtəmɑ̃] adv.
ÉTYM. Mil. XIVe; de accort.
Vx. D'une manière accorte (→ Accort, 1.); avec habileté.
0 Vous me jouez, mon frère, assez accortement :
La querelle est adroite et bien imaginée.
Corneille, la Suite du Menteur, IV, 2.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accortement — Accortement, adverb. acut. Est prins de l adverbe Italien Accortamente, qui signifie adviséement, et l oeil au guet pour n estre surprins, et tomber en faute par defaut d avoir eu les yeux clair voyans en entreprenant et exequutant quelque… …   Thresor de la langue françoyse

  • accortement — (a kor te man) adv. D une manière accorte. •   Ma bouche accortement saura s en acquitter, CORN. Méd. II, 5. HISTORIQUE    XVIe s. •   Quand il apparoit y avoir grande injustice en icelui [commandement], ne vaut il pas mieux qu il s excuse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accort — Accort, m. acut. Signifie le mesme que Accorto en Italien, dont il a esté prins, c est avisé d entendement, clair voyant, de bon esprit et jugement, Ingeniosus, Solers, Acutus, Prouidus, Cautus, voyez Accortement. Accorte, f. penac. voyez… …   Thresor de la langue françoyse

  • accort — accort, orte [ akɔr, ɔrt ] adj. • mil. XIVe « avisé »; it. accorto 1 ♦ Vx Habile. « Cette accorte feinte » (P. Corneille). 2 ♦ Vx ou littér. Gracieux et vif. « Apte à l amour, accort pendant l amour » (Colette). Par plais. Une accorte servante. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • accortise — ⇒ACCORTISE, subst. fém. Vx, rare. Amabilité, gentillesse : • 1. ... au détour de la sombre et majestueuse cathédrale de Saint Jean, j aperçus une jeune fille qui se hâtait, je crus reconnaître son erre, je m approchai, c était Dina! (...), je l… …   Encyclopédie Universelle

  • bourrade — (bou ra d ) s. f. 1°   Terme de chasse. Atteinte du chien qui enlève du poil au lièvre qu il court. 2°   Par extension, coups de crosse de fusil, coups de poing. •   Cela vous aurait épargné les bourrades que ces brutaux vous ont données,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accortesse — Accortesse, f. penac. (on dit aussi Accortise) est imité de l Italien Accortezza, qui signifie subtilité d esprit, Solertia, Acumen ingenij. voyez Accortement …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.